Demander une première carte de séjour étudiant

Les titulaires d’un visa de long séjour portant la mention « étudiant » doivent effectuer une demande de carte de séjour auprès de la préfecture de leur lieu de domicile dans les deux mois suivant leur arrivée en France, ainsi que les titulaires d’un visa de court séjour portant la mention « étudiant concours » et ayant réussi l’examen pour lequel le visa été délivré.

Pour les étudiants qui habitent à Paris (75), cette préfecture s’effectue au Centre de Réception des étudiants et chercheurs internationaux (CRECI) de la Préfecture de Police de Paris, situé à la Cité Internationale Universitaire de Paris.

Documents à fournir

Les documents à fournir sont les suivants (originaux et photocopies) :

  • visa de long séjour portant la mention étudiant, ou visa de court séjour portant la mention « étudiant concours » accompagné de l’attestation de l’ambassade mentionnant le choix des écoles ainsi que l’attestation de réussite à l’examen pour lequel le visa été délivré ;
  • passeport (pages relatives à l’état civil, aux dates de validité et aux cachets d’entrée) ;
  • extrait d’acte de naissance avec filiation ou copie intégrale d’acte de naissance ;
  • justificatif de domicile datant de moins de 3 mois :
    • si locataire : facture d’électricité (ou gaz, eau, téléphone fixe, accès à Internet) ou bail de location de moins de 3 mois ou quittance de loyer ou taxe d’habitation ;
    • si hébergement à l’hôtel : attestation de l’hôtelier et facture du dernier mois ;
    • si hébergement chez un particulier : attestation de l’hébergeant datée et signée, copie de sa carte d’identité ou de sa carte de séjour, acte de propriété (ou relevé de taxe d’habitation ou copie du bail de location de l’hébergeant ou facture d’électricité, gaz, eau, téléphone fixe ou accès à Internet de l’hébergeant) ;
  • 3 photographies d’identité récentes (format 35 mm x 45 mm) (pas de copie) ;
  • inscription produite par l’établissement français d’enseignement. Une pré inscription peut suffire au moment du dépôt initial du dossier. L’inscription définitive devra être apportée au plus tard lors de la remise du titre ;
  • si stagiaire : convention de stage ;
  • Justificatifs de moyens suffisants d’existence : les ressources financières doivent être au moins égales à 615€ par mois (attestations bancaires de virement régulier ou de solde créditeur suffisant, attestation sur l’honneur de versement des sommes permettant d’atteindre le montant requis en cas de ressources fournies par un tiers, fiches de paie, attestation de bourse précisant le montant et la durée de la bourse).

En pratique

L’étudiant reçoit d’abord un récépissé de demande de carte de séjour étudiant, puis est convoqué pour remise de sa carte de séjour. Le jour de la convocation, l’étudiant doit régler une taxe de 79€ sous forme de timbre fiscal.

Les étudiants qui souhaitent rester en France au-delà de la date d’expiration de leur carte de séjour doivent effectuer une demande de renouvellement auprès de leur préfecture de leur lieu de domicile trois mois avant la date d’expiration de leur titre.

Les Préfectures mettent souvent en place un partenariat avec les établissements d’enseignement supérieur (et à Paris, avec la Cité internationale universitaire de Paris) pour faciliter le dépôt de ces demandes. Renseignez-vous bien avant l’expiration de votre titre sur les modalités de dépôt de votre dossier (lieu de dépôt de votre demande, démarches via votre établissement d’accueil ou par vous-même, procédure sur rendez-vous à prendre en ligne, etc.). Votre centre acc&ss est là pour vous accompagner dans ces démarches. N’hésitez pas à le contacter !

Voyage / déplacements professionnels

  • Pendant la durée de validité de votre visa long séjour à entrées multiples (mention « MULT » requise), vous pouvez voyager dans la zone Schengen et y revenir si vous la quittez.
  • Une fois le visa expiré, si vous n’avez pas encore votre carte de séjour et que vous n’êtes titulaire que du récépissé de première demande, vous ne pouvez pas voyager dans l’espace Schengen ni y revenir sans visa. Si vous quittez l’espace Schengen pendant cette période, vous devrez solliciter un « visa de retour » auprès du Consulat de France du pays de séjour (ou auprès de la Préfecture avant de partir lorsque cela est possible).
  • Une fois la carte de séjour obtenue, vous êtes libre de vos déplacements.